RDC : le nouveau code minier favorise l’essor économique et social, estime Constant Mutanda

Le nouveau code minier favorise l’essor économique et social des entités territoriales décentralisées et les provinces de la RDC, a estimé jeudi 12 décembre le mandataire en mines et carrières, Constant Mutanda. Il a pensé que cet essor devrait passer par la création d’un système de guichet unique informatisé pour tout ce qui est perçu dans le domaine minier.

Il a condamné l’indifférence des investisseurs miniers qui ne s’impliquent guère dans le développement socio-économique et infrastructurel des zones minières et de la RDC en général.

« Dois-je ici vous informer combien ces miniers exportent-ils par an ? Un chiffre d’affaires d’un milliard USD, rien que par la production. Mais c’est énorme. S’ils ont investi c’était 2 milliards. En produisant un milliard minimum par an, ils en sont à combien ? Et nous sommes à la quantième année ? En même temps il n’a même pas un petit bâtiment construit ici. Ce qu’ils gagnent c’est énorme », a interpellé Constant Mutanda.

L’extension des avantages de l’exploitation minière aux zones environnantes et provinces voisines constitue également une voie pour l’équilibre du niveau de développement, a-t-il indiqué.

« Les 15% et même les 25% qui reviennent aux provinces, ça doit profiter aux provinces environnantes et voisines ; aux entités territoriales voisines. Parce qu’il est anormal que dans la même province puisqu’on produit de l’or à Watsa mais que Wamba et tous les autres ne puissent pas profiter ou bénéficier. Mais ça va créer des tensions sociales, des jalousies », a prévenu Constant mutanda.

Dans son discours sur la nation, le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, a dit entendre pérenniser et veiller sur la mise en œuvre du nouveau code minier pour que les Congolais soient véritablement les premiers bénéficiaires de leurs ressources.

Pour le chef de l’Etat, il est temps que les Congolais jouissent pleinement de leurs ressources.

« Le temps est venu de mettre fin à ce paradoxe d’être considéré comme un des pays potentiellement le plus riche du monde mais dont la population est parmi les plus pauvres de la planète. Ce n’est pas juste que notre coltan tant convoité puisse causer la mort des congolais et la prospérité des industriels. Ça c’est une autre forme de paradoxe et d’injustice qui doivent cesser », a dit Félix Tshisekedi.

Pour davantage bénéficier des ressources minières, Felix Tshisekedi appelle le gouvernement congolais à certifier les potentialités en minerais afin de maitriser la valeur des réserves du pays.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner