Kasaï-Oriental : 8 mois sans eau ni courant à l’hôpital général de Dipumba, les infirmiers en grève

Les infirmiers de l’hôpital général de référence de Dipumba (Kasaï-Oriental) observent un service minimum, après avoir déclenché un mouvement de grève mercredi 22 janvier. Ils s’insurgent contre le manque d’eau potable et d’énergie électrique depuis bientôt 8 mois.

A cela s’ajoutent les conditions hygiéniques très précaires de cette institution.

« On tend vers une année, pas d’eau, pas de courant. Comment allons-nous fonctionner et pourtant, on a tous les services », s’est lamenté Omer Ndaya, responsable de la salle des urgences.

De son côté, l’infirmier au service de réanimation, Gaston Kande, craint la vétusté du matériel:

« Tous ces appareils fonctionnent avec le courant. On ne peut pas les utiliser. Aussi pas d’eau comment allons-nous fonctionner ? »

Cependant, les cabines électriques et les moulins situés tout autour de l’hôpital, sont alimentés régulièrement en énergie électrique, se désole-t-il.

L’entreprise ENRK qui commercialise l’énergie électrique au Kasaï-Oriental ne s’est pas exprimée, à cet effet.

Quant au problème de manque d’eau, le directeur général de la Fondation MIBA, Albert Kalonji, reconnait ce manque de fournitures, car l’hôpital lui seul doit avoir 14 000 m3 d’eau par jour.

Avec une capacité de 240 malades, l’Hôpital général de référence de Dipumba reçoit en moyenne 150 malades par jour.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner