Kasaï : retour au calme à Mweka après accrochages entre soldats et civils


Les activités ont repris mardi 28 janvier après quelques heures d’interruption dans la cité de Mweka, à 320 km au Nord-Ouest de Tshikapa (Kasaï). Ces activités étaient paralysées à la suite des accrochages entre les militaires de la compagnie d'appui du 2105e régiment et les conducteurs des motos exerçant dans cette cité.

Des sources locales indiquent que tout est parti de l'initiative des militaires de réquisitionner les motos en vue d'organiser une caravane à l'occasion de la sortie de maternité de l'épouse d'un militaire. Mais l’un des conducteurs qui transportait son client a refusé de leur céder son engin. Les militaires l'ont maitrisé et l’ont tabassé. C’est ce qui a énervé ses collègues qui ont cherché à affronter les militaires.

L'administrateur du territoire de Mweka, Denise Matshingi Mamba, confirme la situation et parle d’une incompréhension entre les deux parties. Elle indique avoir calmé le jeu et prodigué les conseils aux deux parties.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner