Africa News : « Tshisekedi élu vice-président de l’UA pour 2020 et président pour 2021 »

Revue de presse du lundi 10 février 2020

La presse de Kinshasa de ce lundi revient sur les retombées de la 33e session de l’Assemblée générale de l’Union africaine (UA).

Le Président Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a été élu premier vice-président de l’Union africaine pour 2020 et président pour 2021, dimanche 09 février à Addis-Abeba, siège de l’institution africaine, rapporte Africanewsrdc.net.

« Lors de la cérémonie solennelle d’ouverture du sommet, le Président de Djibouti et Doyen africain l’a annoncé publiquement sous les acclamations de l’Assemblée », indique le site web qui s’appuie sur la presse présidentielle.

Le portail fait remarquer que la double élection de Félix-Antoine Tshisekedi a eu lieu dans une réunion à huis clos entre les Chefs d’État et de gouvernement peu avant la grande cérémonie d’ouverture.

Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo présidera aux destinées de l’UA en 2021 et sera le deuxième président de la RDC à prendre la présidence de l’UA après le maréchal Mobutu en 1967, rappelle Congoprofond.net.

Sous le leadership de Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, commente le site web, la RDC est en train de reprendre sa place dans le concert des nations.

Pour Le Phare, il s’agit là de la marque de confiance que ses pairs témoignent au nouveau Président congolais, une année seulement après sa prise de fonctions et son entrée dans la « Cour des Grands » du continent.

Après ce succès diplomatique, ajoute le journal, la RDC vise le secrétariat général de la Zone de libre échange continental africaine (ZLECAF) pour lequel il a placé un candidat.

A cette occasion de l’élection de M. Tshisekedi, ajoute Cas-info.ca, les dirigeants du continent noir ont aussi jeté leur dévolu sur le sud-africain Cyril Ramaphosa, élu président et qui a placé son mandat hérité de l’Égyptien Al Sisi sous le thème « Faire taire les armes : créer des conditions propices au développement de l’Afrique ».

C’est la deuxième fois que la nation arc-en-ciel dirige la conférence des chefs d’Etat de l’UA, indique Actualite.cd. Thabo Mbeki l’avait déjà fait, rappelle le site web.

« Au nom des hommes et des femmes d'Afrique du Sud, j'accepte gracieusement votre décision, je vais présider l’Union africaine. Nous devons faire face à l'action des pays extérieurs sur notre continent qui mènent des guerres par procuration et alimentent les conflits en cours sur notre continent», a indiqué le président sud-africain dont les propos sont repris par le portail.

Enquêtes et audits sur les sauts-de-mouton

Les médias congolais reviennent aussi sur la lenteur observée dans l’exécution des travaux des sauts-de-mouton dont certains sont à l’arrêt.

Le Président de la République a décidé de faire une descente dans tous les chantiers des sauts-de-mouton dès son retour d’Addis-Abeba, rapporte Le Phare. Il a en outre, décidé de l’envoi d’un audit sur l’utilisation des fonds débloqués pour la construction de ces ouvrages, ajoute le quotidien.

Le président national du Mouvement de solidarité pour le changement, Laurent Batumona, qui a mené une mission d’inspection et d’évaluation des travaux de construction de sept sauts-de-mouton dans la ville de Kinshasa, estime à 20% le niveau d’exécution des travaux de ces ouvrages, indique La Prospérité.

Pour le tabloïd, il y a un déséquilibre déroutant entre les fonds décaissés et le niveau d’exécution des travaux.

Cette situation appelle à brandir le ‘‘bic rouge’’, conclut M. Batumona dont les propos sont repris par le journal. 

Selon Actualite.cd, le député national Claudel Lubaya a déposé au bureau de l'Assemblée nationale une question écrite adressée au directeur général de l’Office de voirie et drainage (OVD), Benjamin wenga. Cette interpellation porte sur le niveau d’exécution des travaux de sauts-de-mouton à Kinshasa ainsi que l’affectation des fonds alloués à cette fin, ajoute le site web.

Pour Africanewsrds.net, on accuse Vital Kamerhe, le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi, d’avoir tripoté avec le financement du Programme d’urgence des 100 jours du Président de la République. Chacun y va avec son évaluation et ses statistiques, constate le site web.

En attendant l’issue de cette enquête, ajoute le portail, un élu UNC exige que cessent les tirs croisés délibérés contre Kamerhe, en vertu du principe de présomption d’innocence. 

Pour Forum des As, quand on fait le procès du Programme urgent des 100 premiers jours de Félix Tshisekedi, la tendance générale à Kinshasa est à limiter, sinon à réduire ces travaux à la construction de sauts-de-mouton, lancée dans certains carrefours névralgiques de la capitale.

Pourtant, rappelle le journal, ledit programme va bien au-delà de ces ponts aériens, dans la mesure où il concerne tout le secteur des infrastructures de base : les routes, les écoles, les hôpitaux, l'eau potable et l'électricité. Et, en la matière, certifient des sources proches du dossier, nombre de chantiers ont été réalisés ou sont en voie de réalisation, conclut le quotidien.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner