Sud-Kivu : les magistrats du SYNAMAC en arrêt de travail

Les magistrats membres du Syndicat national autonome des magistrats du Congo (SYNAMAC), qui sont du ressort de la Cour d’appel du Sud-Kivu ont décrété, mardi 11 février, un arrêt de travail illimité. Dans un communiqué officiel, ils disent rester en conformité avec la décision de leur hiérarchie à Kinshasa.

« La direction nationale du SYNAMAC s’était réunie à Kinshasa pour réclamer l’amélioration des conditions de vie et de travail des magistrats. Pendant que nous attendions le paiement de ce nouveau barème, nous avons encore été surpris que ce maigre salaire déploré ait encore été revu à la baisse après le prélèvement de l’IPR [impôt professionnel sur les rémunérations] », a expliqué Pascal Paluku Kitambala, coordonnateur provincial ai du SYNAMAC au Sud – Kivu.

Il a dénoncé le prélèvement de l’IPR à hauteur de 12% sur le salaire net, au lieu de prélever 3%, comme il a été dit dans la loi budgétaire de cette année.

A Kinshasa, la consigne du SYNAMAC est largement respectée dans les cours et tribunaux de la Gombe à Kinshasa. Toutes les activités judiciaires sont paralysées.

Les magistrats revendiquent les meilleures conditions salariales et une bonne application de l’IPR.

« Nous continuons notre grève. La grève se fait sur le lieu du travail. Ça ne se fait pas à la maison. On est là. Nous sifflons, nous avons fermé nos bureaux jusqu’à ce qu’on aille décanter notre situation. Nous en profitons pour féliciter le Président de la République pour le poste de premier vice-président de l’Union africaine. Il va décanter la situation, c’est lui le magistrat suprême », a dit l’un des manifestants.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner