Nord-Kivu : retour au calme, après de fortes tensions à Rugari

Un calme précaire s’observe samedi 22 février dans l’agglomération de Rugari, en territoires de Rutshuru au Nord-Kivu, indiquent des sources locales. Selon elle, la cité a vécu sous des coups de feu des Forces armées de la RDC (FARDC), depuis jeudi dernier. Les militaires congolais auraient effectué des tirs en sommation, en représailles, après la mort de six d’entre eux tués par des hommes armés inconnus.

Certaines sources rapportent que les FARDC auraient même pillé les biens de la population de Rugari, dressant un bilan de 2 civils tués et 4 autres blessés et un disparu.

En effet, des hommes armés non identifiés ont tendu une embuscade aux FARDC, jeudi après-midi dans la localité de Mwaro, au Sud de Rugari. Ils ont réussi à emporter une importante somme d’argent.

Le porte-parole de la 34ème région militaire, le major Ndjike Kaiko, déplore cette embuscade ayant couté la vie à au moins 6 FARDC, dont un officier, rejette toute allégation faisant état d’actes de représailles.

Au sujet de l’identité des assaillants, le major Ndjike Kaiko dit que le renseignement militaire enquête encore sur la question.

Pendant que la vie reprend progressivement à Rurari, la société civile locale parle d’autres tirs de sommation entendus dans le groupement voisin de Kisigari.  La structure dit craindre que la collaboration entre l’armée et les habitants locaux ne se dégrade dans la zone à la suite de ces derniers incidents.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner