RDC : le gouvernement s’engage à lutter contre l’importation frauduleuse du ciment


Au cours d’une rencontre avec le comité professionnel des cimentiers, lundi 2 mars à Kinshasa, le ministre du Commerce Extérieur, Jean-Lucien Bussa, a déclaré que le gouvernement congolais a promis de s’impliquer pour éradiquer la fraude dans l’importation des ciments et ainsi protéger l’industrie locale.

Il s’agit de la Cimenterie de Lukala (CILU), de la Cimenterie Kongo (CIMKO) et de PPC Barnet. Les directeurs de ces trois cimenteries qui constituent le Comité professionnel des cimentiers ont présenté au ministre du Commerce extérieur l’état de production de ces trois cimentiers par rapport à leurs capacités installées. Ils ont présenté également l’évolution de la pénétration du marché au-delà de Kinshasa vers d’autres provinces avec les produits locaux. Ce comité a aussi exposé au ministre les plaintes des producteurs locaux qui dénonçaient la concurrence déloyale des produits d’origine étrangère sur le marché congolais et cela par des voies frauduleuses.

Pour sa part, le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, leur a promis l’implication du gouvernement pour combattre la fraude et protéger l’industrie locale.

L’objectif de leur rencontre était d’évaluer la mise en œuvre des mesures de restriction temporaire d’importation des ciments en RDC.

Les mesures de protection de l’industrie locale ont été prises le 25 août 2017 et reconduites le 27 février 2018.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner