Une vingtaine de postes incontrôlés favorisent la fraude douanière à la frontière RDC-Ouganda

Une vingtaine de postes incontrôlés favorisent la fraude douanière à Kasindi/Lubiriha, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. Le ministre provincial des Finances, David Kamuha, a dénoncé cette situation, samedi 7 mars, à l’issue de sa mission de travail avec les agents de la direction générale des douanes et accises (DGDA) affectés dans ce poste frontalier du territoire de Beni au Nord-Kivu.

Les agents de la DGDA ont exposé leurs plaintes sur l’existence de ces pistes qui, selon eux, préjudicient le trésor public.

A l’issue de ces échanges, le ministre Kamuha a visité 3 grandes pistes, situées le long de la rivière Lubiriha. Il s’agit notamment des pistes de Kamirongo, Kasindi-port et Kamuchanga.

Selon lui, certains militaires congolais seraient à la base de cette fraude, en complicité avec la population locale.

A Lubiriha par exemple, les produits tels que le Cacao, le café et les boissons alcoolisées prohibées sont transportés sur la tête par la population, qui traverse la rivière à pied et qui échappe au contrôle des services étatiques.

Le ministre David Kamuha appelle la population à cesser avec cet incivisme, qui ne fait que reculer la province. Il propose d’officialiser ces pistes.

« La meilleure des solutions serait de fermer toutes les pistes. Mais lorsque vous comprenez, la porosité de nos frontières, cela explique qu’il y a effectivement la fraude. Voilà, pourquoi, nous sommes en train d’imaginer les mécanismes. Et peut-être, d’officialiser ces pistes à la manière de la petite barrière de Goma, pour que la barrière officielle soit réservée à la marchandise et que les petites pistes officialisées deviennent pour les petites cargaisons. Ça c’est l’une des propositions que nous allons amener à l’autorité », a affirmé David Kamuha.

Le ministre a aussi demandé à la population de ne pas « construire le pays avec la fraude, car elle est destructrice du développement. »

« Nous devons apprendre à traverser par les voies officielles pour que nous puissions contribuer au développement de notre province. Plusieurs frontières congolaises au Nord-Kivu sont poreuses. Ce qui facilite et favorise la fraude », a dit le ministre David Kamuha.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner