Kinshasa : le TGI décide la détention préventive en prison de Jammal Samih


Le directeur général de SAMIBO-Congo et président de la communauté libanaise au Congo, Jammal Samih, restera en détention préventive en prison, malgré son appel (82 ans). C’est ce qu’a décidé le tribunal de grande instance de Kinshasa-Matete.

Le Libanais est poursuivi pour détournement d’argent et abus de confiance. Avec lui, les autres exécutants du programme d’urgence de 100 jours du président de la République, notamment David Blattner de SAFRICAS et Mutima Sakrini de l’Office des routes.

La fixation des procès est annoncée incessamment. Les parquets sont en train d’étoffer les dossiers. Ils recourent à l’expertise du Bureau technique de contrôle et de l’Inspection générale des finances.

Selon des sources judiciaires, David Blattner aurait reçu 40% de fonds pour commencer la fondation de 4 sauts-de-mouton au Pont-Gaby, à l’UPN, au Rond-point Socimat et à la RTNC. Sur ces 4 ouvrages, seuls les deux derniers viennent à peine de connaitre un début d’exécution, alors que l’argent reçu concernait 4 sauts-de-mouton.

En revanche, la firme chinoise CREC a reçu moins que SAFRICAS et a achevé l’ouvrage de Pompage, et celui du Rond-point Mandela est en phase terminale. Tous ces travaux sont exécutés sous la supervision de l’OVD comme maitre d’ouvrage par délégation, tandis que ceux de la Tshangu avec l’Office des routes, maitre d’ouvrage.

Concernant les logements sociaux, le marché était confié à Jammal Samih. Il devait livrer 1500 maisons préfabriquées dont 900 à Maluku pour un montant de 57 millions de dollars reçus. Accusé d’avoir volé cet argent sans rien faire, l’avocat du Libanais clame l’innocence de son client. D’après lui, ‘’sur ces maisons, 1200 sont déjà disponibles au camp Tshatshi, une bonne partie serait prête pour le Kongo-Central. Et une autre en attente aux ports de Dar-Es-Salam et Lobito’’.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner