Butembo : interpellations de certains commerçants pour majoration des prix

Le bureau urbain de l’économie nationale procède depuis le week end dernier à des interpellations des opérateurs économiques, qui se sont illustrés dans la hausse du prix des produits de première nécessité. Gérard Kayihembako Maray, chef de ce bureau, a indiqué lundi 23 mars à Radio Okapi que la fermeture des espaces publics par le chef de l’Etat dans le but de lutter contre la propagation du Coronavirus a été mal interprétée par les opérateurs économiques locaux.

Gérard Kayihembako  menace de soumettre tous les récalcitrants au payement des amendes.

« Le message du chef de l’Etat a été mal interprété en ville de Butembo. Surtout certains opérateurs économiques commençaient à hausser le prix n’importe comment. Raison pour laquelle le samedi passé nous avons fait une descente sur terrain pour essayer de maitriser la situation sur terrain. Et ce qui a été constaté sur terrain, les prix des produits de première nécessité ont été revus à la hausse », a-t-il expliqué.

Il fait remarquer que certains revendeurs du carburant et de certains produits de première nécessité ont été pris en flagrance et arrêtés :

« Le (sac du) sel est passé de 9 dollars à 18 dollars. Tous ces gens-là ont été interpellés, ils seront auditionnés pour payer des amendes à cet effet. Jusque-là, nous avons interpellé cinq personnes et les indûment perçus devraient être reversés au compte du trésor public. Aujourd’hui, nous continuons avec (tournée sur) le terrain pour maitriser la situation à Butembo. Le message du chef de l’Etat a été clair. La marchandise doit continuer à être importée au niveau de Butembo ».

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner