Coronavirus : la population de Bukavu vit dans la psychose

Depuis l’annonce des deux cas de Coronavirus confirmés positifs dimanche 29 mars, la ville de Bukavu vit dans la psychose totale. Certaines personnes manifestent ouvertement la peur de vivre dans une ville infectée, tandis que d’autres disent craindre la propagation massive de ce virus, compte tenu de la porosité des frontières.

Certains habitants émettent encore un doute sur d’éventuels cas positifs de Coronavirus à Bukavu.

D’autres ont vite manifesté la peur, étant donné la promiscuité des habitants de Bukavu. Les deux malades actuels sont arrivés dans la ville le 18 mars en provenance de l’étranger.

Chacun avait vite accepté de coopérer, s’isoler en se faisant dépister jusqu’à la confirmation du dimanche soir.

Pour l’instant, les deux hôtels dans lesquels ils ont séjourné jusque dimanche la nuit sont maintenant en quarantaine et tout le personnel en train d’être surveillé. Le gouverneur de province appelle la population à ne pas céder à la panique en cette période difficile. Toutefois, les mesures de distanciation sociale et autres regroupements devant les marchés locaux sont encore oubliées par les habitants de Bukavu.

Des structures de la société civile se mobilisent pour intensifier la sensibilisation des masses.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner