Nord-Kivu : les combats armés favorisent la propagation du Coronavirus avec les déplacements des populations

Des affrontements entre les Forces armées de la RDC et les groupes armés d’une part, et ceux qui opposent les milices locales entre elles d’autre part, ont mis sur le chemin d’exil des milliers des populations du Nord-Kivu, a indiqué lundi 8 avril, le député provincial Prince Kihangi. Ces déplacements sont souvent à la base de la propagation du Coronavirus dans la province. Ainsi, il invite le commandant de la 34ème Région militaire à surseoir à toute opération militaire sur l’ensemble de la province, sauf en cas d’extrême nécessité.

Prince Kihangi estime que les opérations militaires, en cette période de crise sanitaire sont susceptibles d’entrainer de nouveaux mouvements des populations.

« Lorsque les groupes armés n’auront pas à obliger les Forces armées de la RDC à organiser des opérations contre eux, en tout cas, il est recommandé aux FARDC, de ne pas programmer ou de planifier une quelconque opération militaire », a plaidé le député Kihangi.

Pour lui, les déplacements du fait des conflits armés occasionneraient la violation des mesures d’hygiène et de consignes sanitaires. Ces déplacements pourraient aussi faciliter la propagation du Coronavirus.

Ces déplacés sont confinés dans des camps et dans des familles d’accueil. Et les conditions dans lesquelles ces personnes déplacées vivent, sont de nature à faciliter la propagation et la contamination du virus, estime Prince Kihangi.

L’élu de Walikale demande à l’armée de tenir compte du contexte actuel de crise sanitaire dans la planification des opérations militaires.

Pour sa part, le porte-parole de Sokola 2 à la 34ème Région militaire, le major Guillaume Njike, dit prendre au sérieux cette demande. Il invite plutôt Prince Kihangi à aider l’armée en sensibilisant les groupes armés à déposer les armes et à se rendre aux FARDC.

Le major Guillaume Njike pense que la sensibilisation des groupes armés va aider à éviter ces déplacements des populations.

D’autres acteurs politiques, eux, ont demandé carrément un cessez-le-feu général, pendant cette période.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner