Nord-Kivu : au moins 57 civils tués par des groupes armés dans le Masisi en février (ONG)

Au moins cinquante-sept civils ont été tués par des groupes armés dans le territoire de Masisi, pour le seul mois de février 2020, rapporte l’ASBL Baromètre sécuritaire du Kivu. Ce bilan ressort d’un rapport du projet conjoint du Groupe d’Etude sur le Congo et Human Rights Watch, rendu public mercredi 15 avril à Goma. Selon ce rapport, ces civils tués ont été victimes de multiples affrontements entre le NDC/Rénové de Guidon et divers groupes armés actifs dans le Masisi.

Le même rapport donne un total de cent cinquante trois meurtres des civils durant le mois de février au Nord et Sud-Kivu. Pour ce qui est du territoire de Masisi, cinquante-sept personnes ont été tuées, notamment dans les conflits armés opposant le NDC/Rénové de Guidon aux miliciens Nyatura et à l’APCLS de Janvier Kalahiri.

Selon les experts de « Baromètre sécuritaire du Kivu », ces civils sont tombés, soit comme victimes collatérales, soit carrément massacrés, accusés de collaborer avec un groupe ennemi. Le rapport mentionne aussi les massacres attribués aux ADF, avec au moins trente-neuf civils tués le même mois, dans le secteur de Beni.

Pour le Sud-Kivu, selon le rapport, il s’agit de vingt et une victime du conflit armé dans les territoires de Fizi, Uvira et Mwenga notamment, théâtres, pendant le même mois de février, d’affrontements entre les Gumino et d’autres groupes Maï-Maï locaux.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner