Nord-Kivu : la société civile invite les journalistes au professionnalisme

La société civile du Nord-Kivu a appelé dimanche 3 mai, les journalistes de cette province à lutter contre les rumeurs, l’infox et l’intox. Le vice-président de cette structure citoyenne, Edgard Mateso, encourage les professionnels des médias à plus de professionnalisme pour leur sécurité en cette période de guerres, de la maladie à virus Ebola et de la pandémie du Coronavirus.

« Nous voudrions qu’à cette période particulière, qui est caractérisée par des perturbations sécuritaires et des épidémies dans notre province, les professionnels des médias puisent redéfinir leur façon de travailler ; parce qu’ils continuent à s’efforcer à se conformer aux lois de la République. Mais, là aussi,  ils doivent s’efforcer à éliminer de la tête de leurs auditeurs ou de leurs lecteurs les rumeurs, les infox, les intox qui parfois désorientent les bonnes actions qui pourront aller dans le sens de la protection des civils », a imploré Edgard Mateso en marge de la célébration dimanche de la journée dédiée à la liberté de la presse.

Il encourage les professionnels des médias à aller de l’avant pour permettre à ce que les communautés accèdent à la vraie information.

« Nous disons qu’à cette occasion, nous voudrions encourager ces professionnels des médias à aller de l’avant pour permettre à ce que nos communautés accèdent à la varie information, une information qui libère, une information qui construit la nation », a-t-il soutenu.  

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner