RDC : l'ONU documente 681 cas des violations des droits de l’homme en mars 2020

Au cours du mois de mars 2020, le Bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme a documenté 681 violations des droits de l’homme sur tout le territoire de la RDC, soit une augmentation de 6% par rapport au mois de février (642 violations).

Dans son communiqué de presse de mercredi 6 mai 2020, le BCNUDH note que ces atteintes aux droits de l’homme sont attribuables aux groupes armés, aux agents de l’Etat, en particulier des agents de la Police nationale congolaise (PNC).

Sur l’ensemble du territoire de la RDC, les agents de l’Etat sont responsables de 289 violations, soit 42% des violations documentées en mars 2020, indique le communiqué.  

Les agents de la PNC et les militaires des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) réunis sont notamment les auteurs des exécutions extrajudiciaires d’au moins 28 personnes, dont trois femmes et un enfant.

Les groupes armés ont été responsables de 392 atteintes aux droits de l’homme, soit près de 58% du nombre total de violations enregistrées sur l’ensemble du territoire.

Ces derniers sont notamment les auteurs des exécutions sommaires d’au moins 227 personnes, dont 37 femmes et 15 enfants.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner