Nord-Kivu : accalmie à Remeka après affrontements entre FARDC et Maï-Maï

Un retour progressif au calme est constaté depuis mardi 12 mai dans la localité de Remeka, dans le groupement Ufamandu, au sud du territoire de Masisi. La zone a été, pendant près de six jours, le théâtre d’affrontements entre une coalition des groupes armés locaux et les FARDC. Des sources locales confirment que les habitants de Remeka, qui fuyaient ces combats, retournent timidement dans leurs villages.

Les sources administratives et de la société civile de Masisi renseignent qu’une coalition des Maï-Maï de l’Union des patriotes pour la défense du Congo (UPDC) de Maachano Noa et Bilikoliko avec les Nyatura de Matata s’est affrontée, successivement entre mercredi et dimanche dernier, avec FARDC.

A l’issue des derniers combats, dimanche, les forces loyalistes ont repris le contrôle de Remeka et Bitoyi ; les combattants de cette coalition de groupes armés ayant battu en retraite vers Ziralo, en territoire voisin de Kalehe, au Sud-Kivu.

Si le nombre de victimes côté FARDC n’est pas encore connu, du côté Maï-Maï, ces sources affirment qu’au moins trois combattants auraient été tués et le commandant de l’UPDC, Maachano, lui-même blessé.

La société civile locale témoigne que les habitants de Remeka, qui avaient déjà fui, les uns vers Ngungu, les autres vers Kalehe et en territoire voisin de Walikale, commencent à retourner progressivement dans leur village depuis lundi soir.  Elle déplore cependant, le fait que l’agglomération de Remeka ait été complètement pillée pendant ces affrontements. Plusieurs  habitants ont perdu tous leurs biens.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner