Kalemie : les sinistrés des inondations de Kongolo demandent de l’aide


Les sinistrés de dernières inondations des eaux du fleuve Congo appellent à l’assistance technique des services de l’Etat pour l’octroi des parcelles à Kongolo, à 390 Km au Nord-Ouest de Kalemie, dans la province du Tanganyika.

A en croire ces sinistrés, la décrue des eaux du fleuve Congo les motivent à solliciter le concours des services techniques de l’Etat. 

Une opportunité que tentent de saisir les victimes pour rebâtir de nouvelles maisons d’habitations alors que le fleuve Congo est en train de retrouver son lit. Une tâche rendue difficile tout même à cause de la disparition des plusieurs traces d’identification d’anciennes parcelles.

"Beaucoup de clôtures étaient en bois et des maisons en pailles. Et tout est emporté maintenant. Des conflits sont prévisibles. Le grand problème, c’est où et comment trouver les moyens pour construire", a déclaré l'un des sinistrés mardi 12 mai à Radio Okapi.

Pour de nombreux sinistrés, seuls les services techniques de l’Etat doivent déterminer les limites des parcelles afin d’éviter d’éventuels conflits. 

Le Chef de Division du cadastre en territoire de Kongolo, Lambert Pungu Lugunda, pense par contre à un nouveau lotissement loin du littoral fluvial.  

"L’étendue de Kongolo est encore vaste. Jusque-là nous sommes en train d’exploiter qu’un quart de la terre. Mais si on avance sur les lotissements, ‘’3e République’’, ‘’Cinquantenaire’’, ‘’Mankoto’’; il y a des places. Ici, chez-nous, nous attendons à ce que le gouvernement provincial puisse nous envoyer la liste. Nous sommes prêts à servir tout le monde”, a-t-il indiqué.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner