Beni : 33 personnes tuées en une semaine, selon CEPADHO


Trente trois personnes ont été tuées et plusieurs autres portées disparues du lundi 11 au dimanche 17 mai lors des différentes attaques attribuées aux ADF dans plusieurs agglomérations du territoire de Beni, au Nord-Kivu, notamment à Kokola, Ntoma, Kalya et Eringeti où ces massacres ont été perpétrés.

Face à cette situation, le vice-président du conseil d’administration du centre d’études pour la paix, le développement et les droits de l’homme (CEPADHO), Omar Kavota, appelle à une solidarité des forces aux côtés des FARDC pour combattre ce groupe qui ne cesse d’endeuiller la population congolaise. 

 « Nous disons que l’heure est grave. Et, considérant la récente revendication de l’Etat islamique s’agissant de certains massacres perpétrés autour d’Eringeti par les ADF, nous appelons les Nations Unies, l’Union Africaine, l’Union Européenne à ne pas banaliser cette revendication de DAESH, qui est une énième évidence que les ADF sont une branche de ce mouvement terroriste international. Nous voudrions donc en appeler à la mobilisation des Etats amis de la RDC pour une solidarité internationale aux côtés des FARDC dans la traque contre les ADF qui sont un mouvement terroriste représentant un danger pour la paix et la sécurité du monde », a indiqué le vice-président de cette structure de défense des droits de l’homme. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner