Beni: la société civile recommande l’évaluation des opérations militaires contre les ADF

Le gouvernement congolais et la présidence de la République doivent évaluer les opérations militaires et rendre compte de la situation à la population de Beni afin de restaurer la confiance entre l’armée et cette population meurtrie par les massacres à répétition dans cette partie de la RDC, a déclaré le rapporteur de la société civile territoriale de Beni, Janvier Kasahiryo, dans un entretien accordé lundi 18 mai à Radio Okapi.

Janvier Kasahiryo réagissait au massacre des sept personnes intervenus dimanche 17 mai à Kokola, une localité située à plus ou moins 15 Km d’Oicha,  chef-lieu du territoire de Beni. 

« Aujourd’hui, rien ne filtre, il y n’a aucun espoir. Donc nous pensons que là il y a un abus de confiance, il aurait fallu que le Chef de l’Etat lui-même revienne encore à cette déclaration pour circonscrire la peur que nous avons maintenant et partager la même peur avec nous pour dire : ‘ça n’as pas tenue, il y a ça, mais ensemble qu’est-ce que nous pouvons faire’ », a-t-il affirmé.

Pour lui, « il y a un abus de confiance. Ce qui fait que les communautés commencent à s’insurger contre les militaires, contre quiconque, parce qu’on est comme si on n’est plus suivi ».

Une autre recommandation s’adresse aux FARDC. « De toutes ces incursions, (il n’y a) aucun affrontement qui montre que vraiment les ADF ont été tués ou bien capturés ; mais il y a des blessés militaires. Or, quand les militaires sont blessés ce qu’ils se sont affrontés. Comment ils arrivent et à blesser les militaires sans que les militaires ne blessent même les ADF ? », s’interroge l’activiste. En outre, « il s’observe que la rébellion des ADF est plus renseignée que nous. Donc, nous pensons qu’aussi à notre niveau on doit élargir l’’espace de travail dans le contexte de renseignements », a recommandé le rapporteur de la société civile.

Sept civils, dont quatre femmes, avaient été tués, quatre blessés et trois autres portés disparus dimanche dans une nouvelle attaque des ADF à Kokola, une localité située à plus ou moins 15 Km d’Oicha,  chef-lieu du territoire de Beni. En cette même journée, sept autres  corps avaient été découverts à Ntoma dans la localité de Kilya,  à 3 Km de Halungupa dans le secteur de Rwenzori.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner