Butembo : paralysie d'activités après le meurtre d'un chauffeur par des inconnus

Les activités socioéconomiques ont tourné au ralenti lundi 18 mai à Butembo (Nord-Kivu) à la suite des manifestations spontanées dues à la mort par balle de Benjamin Kabuyaya, un chauffeur de taxi-moto, dans la nuit de samedi à dimanche 17 mai.

Dans l’avant-midi, des barricades ont été placées sur plusieurs routes dans la partie nord-est et sud de la ville pour bloquer le passage aux engins roulants.

Dans la partie nord-est par exemple, où le défunt serait domicilié, cette situation a été observée depuis le dimanche.

Les membres du groupe de pression "Véranda Mutsanga" sont accusés d’être auteurs de ces barricades. Ils auraient d’ailleurs appelé à une journée ville morte pour protester contre ce meurtre.

Certains habitants déplorent le fait que ce groupe de pression monnayait le passage dans son bastion à Mutsanga ce lundi matin. Cette accusation a été rejetée en bloc par Chafi Musitu, l’un des cadres du groupe de pression pointé du doigt.

Selon lui, ces barricades étaient plutôt placées par des motards près de leurs parkings respectifs.

Le même lundi dans les après-midis, le boulevard Joseph Kabila a été barricadé au niveau du Rond-point VGH. Plusieurs conducteurs ont fait des va et viens sur la chaussée en grande vitesse et certains avec des branches d’arbres attachées sur leurs motos sous le rythme des klaxons.

Le président de l’association des taxi-motos et voitures (ATAMOV), Jackson Mumbere Misisa, de son côté, parle d’infiltration des taximen par des inconnus qui sont à la base de cette situation.

Pour sa part, le maire de Butembo, Me Sylvain Kanyamanda, a indiqué que les enquêtes étaient en cours afin de dénicher les auteurs de ce crime.

La victime, membre de l’association des taxi-motos et voitures, a été inhumée ce même lundi à Butuhe, un village situé au nord-ouest de Butembo, en chefferie de Bashu, dans le territoire de Beni.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner