Lualaba : 2 civils et 2 policiers tués à Kolwezi en deux jours

Deux civils et deux policiers sont morts à Kolwezi les lundi et mardi derniers. Les deux premières victimes ont été fauchées par des bandits armés au quartier Mutoshi. Les deux policiers ont été tués par des jeunes qui manifestaient contre la mort de leurs camarades. Le coordonnateur de la société civile  du Lualaba, Chadrack Mukad, indique que  ce drame a  provoqué des manifestations dans les rues de  Kolwezi.

« Les bandits à main armée ont cambriolé deux maisons. Quand les jeunes, qui étaient au deuil à proximité de là où ils ont cambriolé ont entendu les cris de la population victime, les jeunes sont sortis à la poursuite des bandits. Malheureusement, ces derniers étant armés ils ont ouvert le feu sur trois personnes. Deux ont succombé et l’autre était blessé aux jambes », témoigne Chadrack Mukad.

Pendant la journée, selon lui, les jeunes de tous les quartiers de la ville se sont révoltés et ont fini par détruire le bureau du quartier (Mutoshi), qui attendait l’inauguration. Ils ont pillé certains biens des paisibles citoyens.

« Les jeunes ont remarqué un policier qui était en civil estimant qu’il était en train de les filer. Ils  l’ont lynché à coups des pierres (…) Pendant que les policiers étaient en train de faire la ronde pour essayer de sécuriser la population et certains patrimoines de l’Etat, un policier qui voulait monter sur (une voiture 4x4) par inadvertance - étant donné que la  balle était déjà dans la chambre voilà que cette balle est sortie et est tombée sur son ami policier, qui est aussi décédé sur le champ », poursuit la même source.

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner