Répression de la manifestation de la LUCHA à Beni : le CEPADHO dénonce une bavure policière

Le Centre d’études pour la promotion des droits de l’homme (CEPADHO) a accusé vendredi 22 mai la police d’avoir fait usage disproportionné de la force lors de la répression, la veille, de la manifestation des militants de la Lutte contre le changement (LUCHA). Un manifestant avait été tué. Cette ONG appelle par ailleurs les jeunes de la ville et territoire de Beni au calme.

Le vice-président du conseil d’administration de CEPADHO, Omar Kavota, demande que justice soit faite pour que le policier auteur de ce meurtre réponde de ses actes :

« Le CEPADHO exprime sa désolation à la suite de la bavure policière observée le matin de jeudi contre les manifestants de la LUCHA en pleine manifestation pacifique. Nous considérons que cette bavure doit être interprétée comme l’usage disproportionné de la force et c’est un acte à décourager et à condamner par les termes les plus forts. L’utilisation des armes létales pour disperser les manifestants c’est de l’excès et c’est une preuve de défaillance professionnelle qu’il faut décourager à tout prix. Nous sommes soulagés tout de même d’apprendre que l’auteur de cette bavure soit arrêté et nous espérons qu’il répondra pénalement de ses actes ».

Le Centre d’études pour la promotion des droits de l’homme invite les militants de la LUCHA au calme et à la retenue, afin que leur approche réputée non violente le demeure même dans des circonstances difficiles. L’ONG  demande à la police d’être attentive aux cris de détresse de la population et de reconstruire sa confiance avec les civils. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner