Kasaï-Oriental : la REGIDESO a besoin de 6 000 USD pour résoudre le problème d’eau potable à Mbuji-Mayi


La REGIDESO a besoin de six mille dollars américains pour résoudre le problème d’eau potable qui se pose avec acuité dans la ville de Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental).

Dans un entretien accordé mercredi 3 juin à Radio Okapi, le directeur de l'entreprise de distribution d'eau à Mbuji-Mayi, Joseph Mutombo Aluda, renseigne que son entreprise est en difficulté de réunir ce montant pour réparer le grillage du moteur de sa grosse pompe et effectuer son rebobinage. Cette difficulté fait que depuis deux semaines, plus de 10 milles ménages vivent dans des conditions inhumaines par manque d’eau.

C’est tôt le matin, chaque jour, que les habitants de zones hautes envahissent les grandes artères de la ville à la recherche de cette denrée vitale. 

Certains ménages ne parviennent pas à subvenir convenablement aux besoins de leurs enfants. Un bidon d'eau de 20 litres, par exemple, qui coûtait 250 Francs congolais (0.12,5 USD) se vend actuellement à 1000 Francs congolais (0.50 USD) une somme que plusieurs ménages de Mbuji-Mayi ne peuvent réunir au quotidien.

Certaines organisations non gouvernementales qui s’inquiètent de ce problème, demandent aux opérateurs économiques, aux diamantaires ainsi qu'aux hommes de bonne volonté de mettre la main à la poche en vue d’aider la société de distribution d’eau à décanter la situation.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner