Nord-Kivu : les Maï-Maï se rendant à Lubero, un fardeau pour la population


 

La prise en charge des Maï-Maï Dragon qui se sont rendus à Mangurejipa dans le secteur des Bapere, en territoire de Lubero (Nord-Kivu), est devenu un fardeau pour la population.
Ils se sont rendus auprès des FARDC basées dans la région. Cependant, leur prise en charge pose problème.           

Des sources de la société civile locale rapportent que, ces éléments s’adonnent actuellement à tracasser la population pour trouver de quoi se prendre en charge.
Ils ont même séquestré deux journalistes d’une Radio locale, vendredi 12 juin pendant qu’ils étaient en pleine rédaction des nouvelles, pour n’avoir pas répondu à leur demande.

Selon le coordonnateur provincial de la Commission Interprovinciale d’Appui au Processus de Démobilisation, Désarmement et Réinsertion Communautaire au Nord et Sud-Kivu, Jacques Makata indique qu’il s’agit de huit éléments qui se sont rendus avant la date convenue pour leur reddition. 

 Jacques Makata ajoute que pour l’instant, sa structure n’est pas encore prête sur le plan logistique pour assurer la prise en charge de ces rendus. 

L’administrateur de Lubero, Richard Nyembo wa Nyembo, qui confirme la même situation, appelle les autorités compétentes à s’y impliquer urgemment en vue de trouver une solution durable. 
Il a déclaré, par ailleurs que l’administration territoriale n’a pas de moyens pour la prise en charge de ces groupes armés. Dans l’entre temps, c’est la population locale qui en paie le prix.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner