Ituri : le gouvernement provincial dénonce des intrusions récurrentes des forces du Soudan du sud dans la province

Le gouvernement provincial de l’Ituri condamne la violation à répétition de l’intangibilité des frontières de la RDC en territoire d’Aru par l’armée régulière du Soudan du sud. D’après le ministre provincial de l’intérieur Adjio Gidi, dans un premier temps, son gouvernement a résolu de délocaliser les réfugiés du Soudan du sud installés dans les localités congolaises proches des limites entre les deux pays. Mais aussi de déployer les forces de l’ordre pour la protection des frontières.

Le ministre qui l’a annoncé mercredi 17 juin 20 à Bunia a révélé que plus de six cas d’intrusion des militaires du Soudan du sud ont été enregistrés depuis le mois de mai dernier sur le sol congolais précisément en chefferies de kakwa et de Kaliko Omi dans le territoire d’Aru. Ces militaires étrangers, dit-il, ont pillé plusieurs biens de la population et incendié même des maisons des autochtones notamment à Karabga et Liku.

Selon lui, les militaires du Soudan du sud soutiennent qu’ils poursuivent leurs ennemis qui se cacheraient dans certaines localités congolaises situées le long des frontières entre les deux pays.

Pour ôter tout prétexte à cette armée étrangère, « le gouvernement provincial a décidé de déplacer les réfugiés à l’intérieur du territoire d’Aru et de déployer des militaires des FARDC pour sécuriser nos frontières », a-t-il affirmé.

Il a par ailleurs annoncé des échanges diplomatiques en cours entre le gouvernent provincial de l’Ituri et du Soudan du Sud pour la prévention de nouveaux incidents, sans donner plus des précisions.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner