Nord-Kivu : marche pacifique de la LUCHA à Beni contre l’entérinement de Malonda


Une marche pacifique du mouvement Citoyen, Lutte pour le changement (LUCHA) a été organisée mardi 7 juillet à Beni, dans la province du Nord-Kivu. Les militants déclarent s’opposer à l’entérinement par l’Assemblée nationale de la nomination de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

« La dernière tentative d’assujettissement de la CENI c’était l’entérinement de Ronsard Malonda qui a travaillé avec le bureau de Nangaa qui nous a organisé des élections gâchées en 2018. Et puis, il n’y a aucun consensus autour de sa personne, aussi bien au niveau de confessions religieuses qu’au niveau de l’assemblée nationale », a fait savoir l’un des militants de la LUCHA, Stewart Muhindo. 

Selon lui, la marche pacifique organisée a pour but « d’exiger en fait l’indépendance de la CENI en prélude des élections de 2023. »

« A l’instar de 2018 et avant ça, on est en train de voir que la classe politique est en train de développer des stratégies pour garder sous emprise la CENI et nous craignons en fait que les élections de 2023 soient comme celles de 2018 par exemple », estime Stewart Muhindo.

Les militants de la LUCHA appellent aussi à une réforme profonde de cette institution d’appui à la démocratie et sa dépolitisation pour garantir des élections libres, transparentes et démocratiques en 2023.

« Ce n’est pas normal que l’on s’attende à une CENI indépendante et on permet à ce que ce soient les partis politiques qui désignent les animateurs de cette CENI. Donc nous voulons en fait demander qu’il y ait des réformes profondes de la loi électorale pour qu’on ait des animateurs de la CENI qui soient totalement indépendants de politique », a indiqué M. Muhindo.

Cette marche encadrée par les éléments de la Police nationale Congolaise (PNC) est partie du stade Kalinda de la commune Mulekera, en passant par le bureau de la CENI pour chuter à la mairie de Beni. Aucun incident n’a été déploré.

La candidature de Ronsard Malonda à la tête de la CENI est sujette à controverse. Plusieurs organisations de la société civile, dont les confessions religieuses et des partis politiques tant au pouvoir (à l’instar de l’UDPS) que de l’opposition (comme la plateforme LAMUKA) rejettent l’entérinement de ce candidat par l’Assemblée nationale. Mais du côté du PPRD, le parti de l’ancien président Joseph Kabila, l’on affirme que la chambre basse n’a fait qu’approuver le choix des confessions religieuses.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner