Haut-Katanga : la route Kasenga-Pweto en mauvais état


La route nationale numéro 5 sur le tronçon compris entre le village Kasomeno, dans le territoire de Kasenga et Pweto dans le territoire du même nom est en mauvais état.

Cette situation rend difficile le trafic entre ces deux territoires et la ville de Lubumbashi, principal centre de consommation des produits agricoles et halieutiques de ces deux entités.

De Lubumbashi à Kasomeno, soit près de 150 Km, la route est asphaltée et en bon état. De Kasomeno à Kilwa, soit plus de 160 Km, elle est en terre battue. A certains endroits, elle est carrossable à d’autres, c’est un parcours du combattant : Des bourbiers et autres crevasses jonchent cette route dont l’importance n’est pas à démontrée.
Chaque jour des nombreux véhicules vont dans les deux sens transportant passagers et marchandises.

Pour parcourir ces 160 Km qui séparent Kasomeno de Kilwa, il y en a qui font plus de cinq heures de route. De Kilwa à Pweto soit 137 Km, seuls les véhicules 4x4 et les grands bus s’y aventurent. Les autres qui osent y circuler le font à leur risque et péril.
Là aussi très souvent les pannes sont légions à cause du mauvais état de la route. Les usagers de cette route qui relient la province du Haut-Katanga à celles de Tanganyika et de certaines provinces de l’Est du pays déplorent sont état de dégradation et s’en remettent aux autorités pour sa réhabilitation. Car si pendant la saison sèche elle pose autant des problèmes qu’en sera-t-il pendant la saison de pluie, se demandent-ils.

Au cours de son meeting devant la population de Kilwa lundi 27 juillet, le gouverneur du Haut-Katanga a promis de réhabiliter cette route qui permet aux territoires de Pweto, un des greniers de la province, de fournir les produits agricoles et même les poissons salés à la ville de Lubumbashi, principal centre de consommation. En retour, les habitants de Pweto achètent les produits manufacturiers dans la capitale du cuivre. 
Mais à cause du mauvais état de la route, ils préfèrent se rendre en Zambie voisine pour acheter leurs marchandises. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner