Maniema : menace de grève des membres du corps scientifique des universités


Les Chefs des Travaux et assistants des universités et instituts supérieurs publics du Maniema menacent de sécher les enseignements pour l’année académique en cours, 2019-2020.

Pour ce faire, iIs ont manifesté jeudi 6 août dans les artères de la ville de Kindu, scandant des slogans, des chansons et des coups de sifflets. Ils ont chuté au niveau du cabinet du gouverneur de province. Là, ils ont lu et déposer un mémorandum adressé au président de la République.  

Dans ce document, ils réclament « la majoration de leur salaire de base, correspondant à leurs grades respectifs, car selon eux : « Le salaire est un droit inaliénable » comme on pouvait le lire sur le calicot. Concrètement, ils réclament, pour les Chefs des travaux un paiement de 3 000 $, pour un Assistant de deuxième mandat 2 000 $, et, l’assistant du premier mandat 1 800 $ américains. 

Selon le Chef des Travaux, Abdallah Shabani, de l’Université de Kindu, « cette majoration leur permettra de répondre à l’instruction 021 du Ministère de l’ESU, en rapport avec les exigences du cycle du diplôme d’études supérieures (DES) et du diplôme des études approfondies (DEA) ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner