Rentrée des classes à Beni : la société civile plaide pour l’amélioration des conditions de vie des enseignants

La société civile du Nord-Kivu a salué la reprise des cours sur toute l’étendue du territoire national en général et au Nord- Kivu en particulier. Son  premier vice-président Edgard Mateso, a fustigé mercredi 12 aout, le silence des autorités quant à la requête des enseignants qui réclament toujours l’amélioration de leurs conditions de vie. Il recommande qu’il y ait un terrain d’entente entre syndicalistes et enseignants pour aboutir à un bon résultat.

« Maintenant là que la rentrée scolaire est déjà effective, c’est une bonne chose à soutenir. Nous pensons que rapidement le ministère pourra définir le sort des enfants des classes montantes. Mais nous restons inquiet par le fait que le gouvernement congolais n’ait pas pris en compte les revendications des enseignants parce qu’après tout ce sont les enseignants qui forment. Nous nous sommes en train de nous poser une question si le gouvernement pouvait  solliciter  qu’il ait à la fois amélioration de l’enseignement sans penser à l’enseignant qui doit améliorer cette qualité. Nous voudrions que les autorités scolaires puissent faire un rapprochement auprès des syndicalistes. Qu’on trouve un terrain d’entente porque l’on voie comment sauver l’année avec des bases rassurées et que les syndicalistes trouvent leur part ; les autorités leur part ; les enfants aussi leur part », a declaré Edgard Mateso, premier vice-président de la société civile locale.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner