Bukavu : manifestation des étudiants après le meurtre de leur collègue

Les étudiants des universités et instituts supérieurs de Bukavu exigent aux autorités de leur garantir la sécurité. Ces étudiants l’ont déclaré samedi 5 septembre au cabinet du gouverneur de la province du Sud-Kivu lors des manifestations faisant suite au meurtre, la veille, de l’un de leurs camarades par des hommes armés non autrement identifiés au centre-ville. Les étudiants indiquent qu’il est inadmissible que dans une ville comme Bukavu un étudiant soit lâchement abattu et qu’aucune enquête ne soit diligentée pour identifier et punir le coupable. 

Ces étudiants ont sillonné la ville mettant en évidence la photo de leur camarade tué dans la nuit du jeudi au vendredi par des hommes armés. Furieux et désemparés, les étudiants de Bukavu appellent les autorités à les sécuriser ; car c’est eux « les dirigeants de demain. » 

La police de la ville mentionne que les manifestants se sont mis à barricader la route au carrefour Feu Rouge, avec l’intention de paralyser la circulation. 

Elle s’est alors déployée pour les disperser. Aucun dégât n’a été par ailleurs signalé. 

Peu avant, les manifestants se sont rendus au cabinet du gouverneur, à Nyamoma, pour dire « NON aux tueries ciblées, NON au laxisme des autorités et NON à l’impunité. » 

Leur collègue, étudiant en 2e année de graduat de sciences politiques et administratives, a été conduit à sa dernière demeure à Mugogo, son village natal dans le territoire de Walungu                             . 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner