Kwilu : la police réprimande la marche des mouvements citoyens contre le gouvernement provincial

La marche pacifique prévue mardi 29 septembre par des mouvements citoyens à Bandundu-ville, chef-lieu de la province du Kwilu, a été étouffée par la police nationale congolaise (PNC) sur ordre de la mairie.

Cette marche projetée depuis plus d’un mois par des mouvements citoyens de la ville de Bandundu dont la LUCHA, la Vigilance citoyenne et le Filimbi a été réprimée juste au point de rassemblement par les éléments de la police nationale congolaise (PNC).  

Selon les organisateurs de cette manifestation, un de leurs militants a été arrêté par la police avant d’être relâché plus tard. Pour eux, ceci n’est qu’un échec du chemin, d’autres manifestations seront organisées dans la ville pour obtenir le développement de la province, ont-ils promis.

Selon Bellow Espoir Ntembe, porte-parole de ces mouvements citoyens, cette marche avait comme objet de demander la destitution du gouvernement provincial du Kwilu accusé de mauvaise gestion, de tribalisme et de la négligence de la jeunesse.  

Pour sa part, le major Camile Atungale, porte-parole de la PNC affirme qu’aucun militant n’a été interpellé.  

Des dispositifs de la police ont été remarqués depuis tôt le matin dans différents coins de la ville.

Cette marche a été interdite lundi 28 septembre par le maire de la ville de Bandundu, Ephrem Kinda, pour des raisons de sécurité sanitaire.   

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner