Beni : le bilan de l’attaque de Mamove revu à la hausse, 10 morts

Le bilan de l’attaque perpétrée le lundi 5 octobre par des hommes armés non identifiés dans la localité de Mamove, à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de la commune rurale d’Oicha, est passé de trois à dix morts, après la découverte d’autres corps des victimes dans les après-midis de lundi 5 octobre. L’armée souligne que les groupes armés, notamment les Mai-Mai jouent un mauvais rôle en « devenant les béquilles des ADF. »  

Le porte-parole des opérations Sokola 1, lieutenant Antony Mwalushayi, appelle les miliciens à déposer les armes et à travailler ensemble avec les FARDC et la population pour la pacification du territoire : 

 « Nous pensons qu’il est temps qu’on amène notre population à comprendre que nous sommes dans une guerre asymétrique. Quand on tue l’ennemi, l’ennemi aussi essaye de se rabattre au niveau de la population. Mais c’est notre devoir, nous sommes obligés de travailler encore plus pour que cette situation ne revienne encore plus. Il est certainement clair que les ADF travaillent avec d’autres groupes Mai-Mai. Bien que le commandant suprême (ait lancé un appel à) tous les groupes (pour qu’ils mettent) les armes à côte et à évoluer pour la paix, mais il y a ceux qui donnent leurs avantages aux ADF. Alors, nous déplorons cette situation. »  

Selon lui, ce qui s’est passé à Mamove est l’œuvre des ADF avec ces groupes locaux qui les soutiennent. « Nous travaillons parce que nous avions déployé nos éléments là-bas, de façon que nous allons mettre, ensemble avec la population, définitivement fin à ces ADF dans la zone», a-t-il poursuivi. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner