La Prospérité : « Minembwe : Félix Tshisekedi désamorce la grogne ! »

Revue de presse du vendredi 9 octobre 2020

La situation de la commune rurale de Minembwe (Sud-Sud) continue de défrayer la chronique. Les journaux parus vendredi 9 octobre à Kinshasa commentent dans tous les sens la décision annoncée, sur cette question, par Felix Tshisekedi devant la presse jeudi à Goma.

«Pour moi, le salut du peuple est la loi suprême. Je ne peux  pas laisser mon peuple en danger. J’ai décidé d’annuler ce qui a été fait jusqu’ici pour Minembwe », a tranché le président de la République, Félix Tshisekedi, cité par La Prospérité. Sur cette question sensible, « le Chef de l’Etat a une fois de plus prêté oreille à la masse, celle qui l’a aidé jusque-là à refouler les initiatives aux conséquences fâcheuses pour la population, mettant parfois son autorité en jeu », commente le quotidien.

En quête de paix et de sécurité, le 28 septembre dernier, un Bourgmestre a été installé dans la commune rurale de Minembwe, lors du passage de la caravane de la paix qui a séjourné à Fizi, territoire situé au cœur des conflits intercommunautaires dans la province du Sud-Kivu. Seulement, depuis plusieurs années, cette commune est loin de faire l’unanimité entre les communautés de la région. Ce qui a provoqué un énorme tollé dans le pays, rappelle le tabloïd.

Selon Le Phare, le Président Tshisekedi a promis de mettre rapidement en place une commission d’experts non originaires de cette partie de la République pour revisiter les limites de la commune sus-évoquée, avec le concours des autochtones. Aussi, a-t-il interdit toute campagne d’intoxication de la population.

« C’est une situation explosive. En tant que garant de la nation et de la paix, je ne pouvais pas rester indifférent », a affirmé M. Tshisekedi, relayé par Actualite.cd. Et d’ajouter : « C’est arrivé quand j’étais absent du pays. Je savais que je viendrais à Goma et aujourd’hui, j’ai pris la température.  Je crois qu’il est de mon devoir de m’impliquer ».

Pour Forum des AS, alerté par des protestations en cascade de la population de quatre coins du pays, le chef de l’État a annoncé sa décision portant surséance de l’érection de Minembwe en commune rurale du Sud-Kivu.

7Sur7.cd publie la réaction Sindika Dokolo, pour qui la décision de Tshisekedi est à la fois « claire, autoritaire et sage. »

« Au-delà des sensibilités politiques, il faut rendre hommage à cette prise de position à la fois claire, autoritaire, mais aussi sage et didactique. La RDC a besoin d'un capitaine à la barre du navire. Il faut encourager le président Fatshi [Félix Tshisekedi ndlr] dans cette voie et dans ce style », a indiqué Sindika Dokolo le jeudi 8 octobre 2020 via Twitter.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner