Bulungu : le groupement Mayoko-Kwilu déserté à la suite d'un conflit du pouvoir coutumier

Le groupement Mayoko - Kwilu, en territoire de Bulungu s’est vidé de sa population à la suite de la présence policière depuis le mouvement de contestation observé après la décision de suspension du chef de groupement, Gabriel Mudiandambu.

Ce dernier dénonce la décision attribuée au ministre provincial de l’intérieur du Kwilu.

D'après Gabriel Mudiandambu, chef du groupement Mayoko-Kwilu situé dans le secteur de Kwilu Kimbata en territoire de Bulungu, il existe une décision du ministre provincial de l’intérieur du Kwilu le suspendant de ses fonctions alors que c’est lui le chef reconnu. Cette décision serait à la base du mouvement de contestation par la population qui séjourne en foret suite aux menaces policières. Selon lui, c’est le nouveau chef nommé Ngamandala Zébedé qui aurait fait appel à la police qui menace la population.

D’autres habitants montent au créneau pour dénoncer le caractère clandestin de la décision du ministre l’intérieur.

De son coté, Joachim Kumarer Niet, ministre provincial de l’intérieur du Kwilu, exprime des doutes au sujet de l’authenticité de la décision lui attribuée et invite l’administrateur du territoire de Bulungu de ne pas appliquer cette décision jusqu’à son arrivée. Entre temps, Joachim Kumarer appelle la population au calme et à vaquer librement à ses occupations.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner