Consultations en RDC : Felix Tshisekedi veut « faire basculer la balance de son côté » (Philo Makiese)

L’adresse du chef de l’Etat à la nation ce vendredi continue à susciter des réactions à l’intérieur comme à l’extérieur de la RDC. Ce discours est une suite logique de la prestation de serment de nouveaux juges constitutionnels, a estimé samedi 24 octobre Philo Makiese, présidente de l’organisation Le Congo mérite mieux (CMM). Il s’agit aussi d’un choc frontal pour évaluer les forces et faire basculer la balance de son côté.

« La réaction du Président (Tshisekedi) est la suite logique de ce qu’il a fait en organisant au Palais du peuple, siège du Parlement, la prestation de serment des trois juges qu’il avait nommés. C’est le choc frontal pour évaluer les forces et faire basculer la balance de son côté, après un recours à la légitimité populaire que lui donneraient ces consultations qu’il va organiser dès lundi, selon ses dires », a affirmé Philo Makiese.

Selon elle, Felix Tshisekedi était coincé dans une alliance avec des anciens adversaires, « presque ennemis, qui n’ont jamais eu l’intention de le laisser réussir quoi que ce soit. Mais là, on a l’impression de revenir au schéma de sortie de crise proposé naguère par Martin Fayulu, tout au moins aux accords de Genval. Car il s’agira pour lui de se refaire une santé politique en nouant de nouvelles alliances politiques en dehors du FCC, avec lequel la rupturé est totale aujourd’hui. »

Philo Makiese évoque ici les défis qui se présentent devant Felix Tshisekedi :

« La question majeure ici est de savoir qu’a-t-il à donner aux autres, pour qu’ils le suivent, après ce qui s’est passé à Genval ? Qui vise-t-il réellement pour constituer cette union sacrée qu’il appelle ? Les forces en présence aujourd’hui qu’il pourrait espérer recruter sont ses anciens amis de Lamuka, qui ne lui donneront pas carte blanche, et les déçus du FCC comme Bahati, qui a déjà opéré un rapprochement et d’autres qui sont encore un pied au FCC, un autre dehors. Le combat qui l’attend est aussi au niveau de la CENI, des réformes constitutionnelles, etc. »

Néanmoins, elle se dit contente que M. Tshisekedi « ait enfin pris le courage de faire ce premier pas qui l’éloigne du FCC. »

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner