Kinshasa : les gestes barrières pas totalement respectés dans les écoles

Certaines écoles de Kinshasa respectent encore les gestes barrières pour lutter contre le Coronavirus, sauf la distanciation sociale. Dans d’autres, ces gestes ne sont pas totalement suivis. Enseignants et élèves sont sans masques, mais tous disent connaître les gestes barrières, constate Radio Okapi, mardi 10 novembre 2020.

« Je me lave fréquemment les mains avec du savon. Je porte un cache-nez et aussi, je me promène toujours avec le désinfectant dans mon sac. Pour le cache-nez, aujourd’hui, je ne l’ai pas amené, je l’ai oublié, à la maison », ont-ils indiqué.

A Kinshasa, des cas de contamination sont passés de moins de 5 par jour a 15 ou 25 actuellement. Et pourtant, enseignants et élèves se relâchent pour respecter les gestes barrières, bien qu’ils les connaissent.

Ces gestes étaient beaucoup plus respectés au début de l’année scolaire. Dans plusieurs écoles, sans masque, il n’y avait pas d’accès.

Dans certaines la prise de température était obligatoire ainsi que le lavage des mains. Et distanciation tant qu’on pouvait. 

« Les enfants, il n’y en a pratiquement pas qui portent le masque, même vous-même aussi ! Oui, moi-même je.. vraiment …c’est …[rires]…je me sens trop étouffé hein, si je porte ca les enfants ne m’écouteront pas, à moins que j’aie un micro. Sinon, je respecte », affirme une autre personne. 

Dans une autre école, les certains élèves venaient de la maison avec leurs masques, mais une fois le portail franchi, il était ôté, et mis dans le sac ou au menton. De toutes les façons, ceux trouvés a l’école n’en portent pas non plus.    

La distanciation, elle n’existe plus, on se met dans les classes comme avant le Covid 19. Pendant la récréation, on se regroupe, on se bouscule sans s’inquiéter. 

Ce qui reste visible, ce sont plus les dispositifs de lavage des mains. Mais là aussi, c’est plus utilisé au moment de manger.

Du côté des parents, on reconnait une certaine négligence. 

« Avant c’était, avant d’entrer à l’école, même toi parent, il faut que vous entriez avec le cache-nez, nettoyer les mains…mais pour le moment, ce n’est pas obligatoire », déplore un parent.

Les risques de contaminations existent toujours, préviennent les spécialistes en santé.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner