Haut-Katanga : la police déplore la libération des bandits de grand chemin par le parquet


Au cours d'une conférence de presse tenue jeudi 12 novembre à Lubumbashi, le commissaire provincial de la police dans le Haut-Katanga, le général Louis Segond Karawa, a déploré la libération de deux bandits de grand chemin dont un sujet Tanzanien. A peine arrivés au parquet, sitôt libérés, ils sont allés voler dans un hôtel de la place dans la nuit de lundi au mardi 9 novembre où ils ont emporté une importante somme d’argent.

Le général Louis Segond Karawa demande à la justice de décourager ce genre de comportement qui met la population en insécurité :

« Monsieur Wabingwa un sujet Tanzanien et son complice Congolais le jour où ils sont arrivés au niveau du parquet, immédiatement, ils étaient libérés. Malheureusement ces personnes, ce même jour, sont allées commettre le forfait dans un hôtel de la place avec le trousseau des clés qu’ils avaient à leur disposition. Ils ont pris beaucoup d’argent, nous sommes à la recherche de ces deux personnes. C’est au niveau des autorités judiciaires de prendre toutes les dispositions nécessaires pour décourager quand même ce genre de pratique parce que nous faisons le travail pour sécuriser la population mais quand nous assistons à des comportements comme ça, ce n’est pas du tout digne. Vous savez, la justice c’est le fondement de l’Etat. Nous travaillons en parfaite collaboration avec notre justice que ça soit civile ou militaire mais de fois il y a toujours des petits égarements comme ça que nous déplorons. »
  
Ces deux personnes étaient parmi les 28 présumés bandits présentés au commissaire provincial de la police et à la presse le lundi 9 novembre.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner