Procès Sheka et ses co-accusés : l'arrêt de la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu attendu ce lundi


L’arrêt de la cour militaire opérationnelle du Nord-Kivu sera prononcé ce lundi 23 novembre dans l’affaire du prévenu Ntabo Ntaberi Sheka et ses co-accusés contre ministère public et la partie civile. 

Après une année d’instructions emmaillées de plusieurs reports d’audience, ce procès qui a pris au-delà de cent audiences a été très suivi par toutes les parties ainsi que par les organisations de défense des droits de l’homme tant nationales qu’internationales.

Dans le couloir de la cour militaire opérationnelle où le public attend déjà le prononcé, l’opinion pense que ce procès qui doit en principe revêtir un caractère d’impartialité dans son arrêt, devra être pédagogique et servir de modèle pour d’autres seigneurs de guerre actifs dans la province du Nord-Kivu.

Sheka et ses co-accusés sont poursuis pour des crimes graves commis dans le territoire de Walikale entre 2009 et 2014.

C‘est notamment : le viol massif de Luvungi, recrutements d’enfants, pillages, meurtres, assassinats ainsi que l’incendie des villages. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner