Ituri : les notables de Gety accusent le gouvernement d’abandonner le processus de démobilisation des miliciens de la FRPI

La notabilité de la chefferie de Walendu Bindi et la société civile locale dénoncent la lenteur dans le processus de démobilisation et de désarmement des miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI). Ces organisations redoutent que ce processus puisse aboutir au regard de situation qui prévaut en ce moment sur le site désarmement d’Azita.

Le processus de démobilisation et de désarmement des miliciens de la FRPI dans la partie Sud du territoire d’Irumu est toujours dans l’impasse. Ce constat est fait par la notabilité de la chefferie de Walendu Bindi ainsi que par la société civile locale. Ces organisations redoutent l’échec du gouvernement central à faire aboutir ce processus dont l’objectif est pourtant pacifié ce territoire confronté aux exactions des éléments de ce groupe depuis environs 20 ans.

De son côté, le ministre provincial de l’Intérieur, Adjio Gidi, précise que le problème de prise en charge des miliciens de la FRPI dépend du gouvernement central. Toute fois Adjio Gidi assure que ce processus ne va pas s’arrêter en mi-chemin car les dispositions sont en train d’être prise, avec le concours des partenaires pour poursuivre cette opération.

Certains éléments de ce groupe armé se livrent aux pillages des biens de la population pour assurer leur survie ; d’autres n’hésitent pas carrément à ôter la vie à leur cible en se servant de leur arme à feu.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner