Nord-Kivu : la situation sécuritaire se détériore à Masisi


La situation sécuritaire se détériore de plus en plus dans la région de Bukombo, Loashi, Lukweti et environs, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu). Cette situation fait suite à l’activisme accru des groupes armés, en l’occurrence l'Alliance des patriotes pour un Congo libre et souverain (APCLS) de Janvier Kalahiri.

Le député Alexis Bahunga témoigne qu’ un groupe des combattants de l’APCLS en provenance des collines surplombant Nyabindo se seraient croisés avec une patrouille des FARDC ; avant de s’affronter une première fois faisant quelques blessés, mardi 24 novembre.
L’armée régulière, grâce à un renfort, est parvenue dans un second temps à pourchasser ces assaillants.

Cet élu provincial de Masisi regrette qu’un déplacement massif de la population a été observé dans la soirée. Il déplore aussi la destruction des biens des habitants par ces assaillants dans leur fuite.

Selon lui, plusieurs localités de la région restent sous l’emprise des groupes armés NDC\Rénové et l’APCLS, à cause de l’absence des FARDC. Il s’agit notamment de Lukweti, Kilambo,Mashango, Buboa, Butsindo, Lwibo, Bwendero. 

Dans ces zones, regrette-t-il, le nombre réduit des effectifs des FARDC. D’après lui, cette situation explique en partie des incursions récurrentes de groupes rebelles. 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner