Le HCR assiste 43 000 victimes des conflits communautaires au Kasaï et Kasaï-Central

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a assisté plus de quarante mille victimes des accrochages de Bakwa Nkenge, dans le cadre d’une réponse d’urgence. Il leur a remis de l’argent ainsi que des articles ménagers essentiels. Les bénéficiaires, qui se retrouvent dans le territoire de Mweka au Kasaï et à Demba dans le Kasaï-Central, indiquent que cette assistance va leur permettre de redémarrer leurs activités perturbées par les accrochages. 

Les bénéficiaires du lot du HCR se comptent parmi les déplacés internes ainsi que les familles d’accueil des territoires de Mweka et Demba. Ils ont reçu de l’argent ainsi des articles ménagers essentiels, dont les nattes, les moustiquaires, les savons, les stencils de cuisine et autres. 

La chargée des relations extérieures du HCR, Lubiana Gosp-Server, explique que cette assistance s’inscrit dans le cadre d’une réponse d’urgence aux personnes ayant subi des violences, en août dernier :

« Le HCR a déployé une équipe d’urgence pour venir sur place et observer les besoins. On a enregistré beaucoup de déplacés internes ainsi que les familles qui accueillaient ces déplacés. Nous avons souhaité les assister pour leurs besoins urgents. Et en tout, ça fait à peu près 43 000 personnes. »  

Cette assistance a permis aux uns d’entamer des activités génératrices de revenus et aux autres d’acheter le matériel aratoire et semences pour les activités champêtres. En août dernier, les violences communautaires enclenchées à Bakwa-Nkenge avaient causé plusieurs dégâts matériels et pertes en vies humaines. 

  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner