Assemblée nationale : Jeanine Mabunda dans la salle pour présenter ses moyens de défense

Visée par une pétition, la présidente de l’Assemblée nationale, Jeanine Mabunda, est présente, jeudi 10 décembre, dans la salle de congrès, où se déroule la séance plénière pour examiner la requête de sa destitution, ainsi que de son bureau. Plus de 200 députés sont déjà installés. Parmi eux, les pétitionnaires et ceux du Front commun pour le Congo (FCC).

Prévu pour 10 heures, la plénière a commencé avec deux heures de retard. L’accès au Palais du peuple s’avère difficile tant pour les députés nationaux que pour tout autre personne autorisée d’accès dans la salle des congrès.

Beaucoup de députés sont encore bloqués dehors, en attendant la fouille de leurs véhicules par la Police. Ce qui a retardé le début de la plénière qui doit, en vertu des dispositions du Règlement intérieur, examiner sans interruption toutes les six pétitions contre le bureau Mabunda.

La plénière se déroule sous très haute surveillance de la Police nationale congolaise. En effet, 4 barrières sont érigées avant d’accéder au palais du Peuple.

Tous les véhicules y compris ceux des députés nationaux, sont fouillées systématiquement plusieurs fois et à chaque barrière. Il faut donc prendre 30 minutes à une heure entre les barrières policière pour accéder au Palais du peuple.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner