RDC : couvre-feu respecté à Mbuji-Mayi, sensibilisation à Kasumbalesa

Le couvre-feu décrété par les autorités Congolaises a débuté vendredi 18 décembre à 21 heures. A Kasumbalesa dans le haut Katanga, le conseil urbain de sécurité a pris un train de mesure pour que cette instruction soit respectée et que tout se passe sans bavures. Au Kasaï Oriental, la ville de Mbuji-Mayi était très calme au premier jour de l’application du couvre-feu.

Un a cent particulier est placé sur la sensibilisation comme le confirme le maire de Kasumbalesa, André Kapampa.

« Nous avons choisi de sensibiliser tous nos concitoyens à respecter scrupuleusement les heures. Sensibiliser la Police, c’est à elle de faire respecter les instructions données par la haute hiérarchie. Elle est sensibilisée au travers son commandant d’avoir une attitude ferme mais qui ne doit pas exclure une certaine loyauté », a indiqué André Kapamba.

Il a fait savoir que tous les récalcitrants récupérés, ont été verbalisés et relâchés le lendemain.

« La justice militaire est appelée à chaque fois le matin à recevoir les dénonciations ainsi que les plaintes des victimes. Nous avons un trafic par rapport au grand commerce. C’est celui qui voit les activités s’arrêter à partir de 18 heures. Les camionneurs pour les grandes compagnies ne roulent pas au-delà de 21 heures. Ceux qui vont s’approvisionner au marché zambien et passer au couloir piétonnier. Il y a une demande croissante auprès du marché zambien ce qui fait que par moment le couloir se ferme à 20 heures, 21 heures voire 22 heures. A partir de 20 heures, il n’y avait personne au couloir et cette mesure va continuer ainsi », a rapporté André Kapamba.

Mbuji-Mayi : couvre-feu appliqué

Les policiers étaient déployés sur plusieurs artères pour faire appliquer le couvre-feu à Mbuji-Mayi dans le Kasaï-Oriental. Pour mieux faire le travail, les hommes de la loi ont barricadé quelques routes à l’aide de tronc d’arbres, des étagères, des kiosques et des cabines publiques.

Déjà autour de 19h00, certains habitants qui étaient loin de leurs domiciles se précipitaient pour rentrer. Les vendeuses habituées à quitter les grands marchés autour de 21h00 ont arrêté leurs activités un peu plus tôt, pour regagner leurs domiciles avant 20h00.

Plusieurs motocyclistes n’étaient plus disposés à offrir leur hospitalité aux clients qui les sollicitaient. Les activités commerciales ont été interrompues au centre-ville peu avent 21h00.

Déjà sur les médias, une large diffusion de l’application du couvre-feu était relayée par l’autorité provinciale plusieurs fois en français et en langue locale, pour rappeler aux habitants au strict respect de cette mesures.

Après 21h00, seule la police été visible sur les jonctions des certaines artères principales. Ils ont barricade les routes avec des kiosques, des troncs d’arbres et des étagères trouvés le long de la route.

Cette opération a tout de même été perturbée par une forte pluie qui s’est abattue sur la ville de 3h00 du matin jusqu’à la mi-journée. Signalons que la première nuit de l’application du couvre-feu est passée dans un calme, car plusieurs personnes avaient la peur au ventre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner