Sud-Kivu : la MONUSCO appelle les déplacés à ne pas s’impliquer dans les combats entre miliciens à Kamombo

La MONUSCO a exhorté les déplacés internes de Mikenge, dans les hauts plateaux du territoire de Mwenga (Sud-Kivu) à rester toujours neutres vis-à-vis des activités des groupes armés. Une équipe de la MONUSCO/Uvira en mission conjointe a lancé cet appel mardi 22 décembre, aux déplacés internes à Mikenge, dans le secteur d’Itombwe. La mission faisait suite de la résurgence des affrontements entre les Mai-Mai et la coalition armée de Gumino/Twigwaneho depuis dimanche dernier dans les zones de Kamombo, situé à 10 kms à l’est de Mikenge.   

Selon la société civile, l’équipe s’est réunie avec des représentants des déplacés internes (principalement des Banyamulenge), des officiers des FARDC et les casques bleus de la MONUSCO basés à Mikenge.  

Les acteurs locaux ont confirmé à l'unanimité les affrontements qui ont entraîné des mouvements de populations principalement de Namara, Ngoma et Kamombo dans le groupement Balala Nord dans le territoire de Fizi vers Nyawaranga, les villages de Kajembwe et d'autres buissons dans les zones de Bijombo.  

Les Mai- Mai ont lancé les attaques pour se venger du meurtre de deux civils et de l’enlèvement de trois autres par les éléments de Makanika le 15 décembre à Bukunji ainsi que du meurtre de deux femmes par les mêmes éléments armés Twigwaneho le 19 décembre dans les zones de Mikalati, renseignent les mêmes sources.   

Ces affrontements sont toujours en cours. Mais, la participation signalée d'éléments du groupe Yakutumba sur le champ de bataille sème la panique et préoccupe les membres du comité local en matière de protection. 

Des sources locales de Mikenge précisent qu'auparavant, Yakutumba s’abstenait toujours de déployer ses troupes dans la crise de hauts plateaux. 

L’équipe de la MONUSCO a sensibilisé ses interlocuteurs à collaborer avec les services de sécurité, y compris les FARDC et la force de l’ONU, pour renforcer les mécanismes d’alerte rapide.

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner