Présidence de l’Union africaine : Félix Tshisekedi opte pour une approche de subsidiarité (Marie Tumba)

Le Chef de l’Etat, Féllix Tshisekedi, a opté, pendant sa présidence à l’Union africaine, pour une approche de subsidiarité. La ministre des Affaires étrangères, Marie Tumba Nzeza, l’a affirmé mardi 22 décembre à Kinshasa, lors de l’atelier du Panel, une structure chargée d’accompagner le Président Tshisekedi, à la tête de l’Union Africaine d’ici à février 2021.

« Dans le cadre du mandat de mon pays, la thématique globale choisie par le Chef de l’Etat son excellence Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo, c’est qu’il opte pour une approche de subsidiarité, laquelle vise à rapprocher l’Union africaine de peuple de notre beau continent », a indiqué Mme Tumba Nzeza.

Prenant la parole à son tour, le directeur ad intérim de cabinet du Président de la République, représentant le président Felix Tshisekedi, Eberande Kolongele souhaite que la mandature de la RDC à l’Union africaine puisse laisser une lettre de noblesse avec l’aide des partenaires.

« Nous voulons que ce passage de la RDC via son Président de la République puisse faire date et laisser une lettre de noblesse au niveau de l’institution africaine, une telle structure a besoin de s’asseoir sur plusieurs axes. Nous avons besoin de votre soutient,et  de bonne foi », a ajouté Eberande Kolongele.

Le président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo de la RDC va présider l’Union africaine pour la période allant de 2021 à 2022.

Les membres des corps diplomatiques accrédités en RDC, des hautes personnalités congolaises et notamment la représentante spéciale de l’UA en RDC, Mme Michèle Hélène Natou Ndiaye, ont pris part à l’atelier du Panel à Kinshasa.

Avec la mise en place du Panel, Mme Ndiaye affirme pour sa part, avoir vu en RDC les préparatifs qu’elle n’a jamais vu pour toutes les présidences précédentes.

« Cela témoigne de l’importance que vous faites de cette présidence au niveau de la RDC. Alors, je voudrais aussi dire qu’il y a à peu près cinq ans que la présidence est passée d’un rôle qui était honorifique à un rôle un peu plus substantiel où le président doit suivre les politiques, mais aussi utilise cette présidence comme un moyen de rayonnement de sortie de construction d’une image et d’une stratégie d’influence sur la scène internationale et sur la scène africaine », a fait remarquer Mme Michèle Hélène Natou Ndiaye.

Elle pense qu’en amont, cette présidence permet d’insuffler sa marque, son leadership pour faire avancer les trois grands chantiers de l’union Africaine, à savoir l’intégration nationale africaine ainsi que l’intégration politique, économique et militaire.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner