RDC : la société civile demande au président Tshisekedi de doter rapidement le pays d’un gouvernement responsable

La nouvelle société civile du Congo (NSCC) et le Collectif d’actions de la société civile (CASC) appellent le président de la république à mettre rapidement un nouveau gouvernement responsable, conformément au délai d’un mois imparti à l’informateur. 

Dans une déclaration commune faite lundi 25 janvier à Kinshasa, ces deux structures appellent le chef de l’Etat à éviter la lenteur et la cacophonie observée au sein de la classe politique congolaise.

« L’absence d’un gouvernement responsable pose des soucis et nous sommes inquiets au niveau des acteurs de la société civile, comme au niveau des acteurs des mouvements citoyens. Nous pensons que la misère a trop duré et qu’il était temps qu’on prenne des décisions pour qu’on commence à amorcer le processus de sauver la communauté nationale qui est en détresse actuellement. Nous avons pensé lancer un vibrant appel au chef de l’Etat, lui dire que le moment est venu d’accélérer les choses. A ce stade nous sommes inquiets du temps que l’informateur est en train de prendre et du temps que prendra le formateur », a déclaré Jonas Tshombela, coordonnateur de la Nouvelle société civile du Congo.

Pour la NSCC et le CASC, le rapport journalier des audiences de l’informateur prouve que la majorité se dessine du côté de l’union sacrée de la nation et rien ne peut empêcher la mise en place d’un gouvernement responsable à même de soulager la souffrance des congolais : 
 

« Nous pensons que les deux opérations peuvent se combiner au même moment.  Nous pensons que le professeur Bahati Lukwebo qui est déjà en place comme informateur peut aussi être en mesure d’être formateur, et qu’il combine les deux opérations et que dans un temps record, nous puissions obtenir un gouvernement qui doit prendre en charge la question de nos compatriotes dans la partie Est du pays, la question de la sécurité. Et ça nous aiderait à avancer, à gagner en termes du temps, pour résoudre les problèmes qui se posent dans notre pays ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner