Lualaba : deux morts dans les échauffourées à Tenke entre militaires et creuseurs

Des échauffourées ont été enregistrées de dimanche 7 mars dans la cité de Tenke territoire de Lubudi dans la province du Lualaba, à la suite du meurtre des deux personnes par les militaires qui gardent la concession de l’entreprise minière Tenke Tungurume mining (TFM). Pour la société civile, ce meurtre en est de trop car c’est le troisième en l’espace de quatre jours. Pour cela, elle plaide pour la protection aussi bien des installations de la TFM que de la population locale.

Dieudonné Musul, de l’ONG Action contre l’abolition de la torture (ACT), témoigne :

« A Tenke, il y a un monsieur qu’on a tué dans la carrière, qu’on appelle 11, donc à 11 kilomètres de Tenke. Les creuseurs ont pris le corps pour l’amener ici à Tenke et les FARDC qui faisaient le gardiennage sont venus aussi pour récupérer le corps et il y a eu le tiraillement. Les creuseurs ont commencé à jeter les pierres. »

Par la suite, un autre garçon a été encore tué à coup de feu, juste dans la cité de Tenke.  « Nous voulons que les autorités puissent quand même prendre les dispositions pour sauvegarder les intérêts de la TFM ainsi que protéger aussi la population. Il y a deux jours, on a tué une maman juste dans ce village appelé 11 sans toutes fois prendre certaines dispositions sécuritaires », poursuit-il.

Dieudonné Musul demande aux autorités de prendre les dispositions pour sauvegarder le bien et aussi protéger la population « parce que nous savons que dans la cité de Tenke la population ne vit que des minerais qui découlent de la carrière de TFM. »

 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner