Kwango : un plafond de l’hôpital général de Kenge s’écroule et tue un homme

Une personne a été tuée et une autre a été  blessée, après l'écroulement mardi 9 mars du plafond d’un des bâtiments de l’hôpital général de Kenge, chef-lieu de la province du Kwango, sur la tête des patients. 

Le député provincial, Willy Fayulu qui livre l’information, indique que l’homme est décédé quelques minutes après son admission aux soins en réanimation, tandis que la femme, grièvement blessée est aux soins intensifs. 

Pour lui, l’imprudence des responsables de cette structure sanitaire sur l’état vétuste de ce plafond serait la cause de cette catastrophe : 

« Le plafond est tombé exactement sur un couple qui était là avec un enfant, parce qu’on n’a pas été prudent avec la toiture qui a vieilli et s’est écroulé. Le papa est décédé sur place et la maman est dans un état critique en soins intensifs ». 

Willy Fayulu affirme également que les bâtiments de cet hôpital n’ont jamais bénéficié d’une quelconque réhabilitation depuis plusieurs années de leur existence.
Il revient, a-t-il indiqué, normalement au médecin directeur de cette institution médicale de faire le rapport à l’autorité provinciale sur l’état défectueux de ces bâtiments en vue d’une réhabilitation. 

Pour le député provincial Willy Fayulu, ce bâtiment ne doit plus être utilisé jusqu'à sa réhabilitation complète, sinon, a-t-il dit, plusieurs autres dégâts pourront toujours se produire. 

 

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner