RDC : transfert des insurgés de Nzambe Lumumba de Kisangani à Kinshasa

Les éléments de la secte mystico-religieuse Nzambe Lumumba dans la ville de Kisangani ont été transférés mardi 9 mars dans la mi-journée à Kinshasa par un vol militaire.  

Au total 31 personnes dont une femme, sont toutes, poursuivies par l’organe de la loi après avoir créé des incidents le 19 février dans la ville de Kisangani  qui avaient coûté la vie à deux personnes dont un soldat FARDC et un assaillant.        

D’après les sources contactées mercredi 10 mars par Radio Okapi à l’aéroport de  Bangboka,  ces miliciens de Nzambe Lumumba ont été regroupés à l’aéroport international de Bangboka depuis la veille, en attendant un avion devant les embarquer pour Kinshasa.  

Après les incidents du 19 février, 18 éléments avaient été arrêtés et jetés dans la prison centrale de Kisangani. D’autres qui erraient dans la nature ont été récupérés progressivement.  

Un procès en flagrance avait été initié afin d’élucider  les contours de cette affaire et établir les responsabilités. Alors que les Boyomais attendaient la poursuite des audiences et surtout la fin de ce procès pour connaitre les tenants et les aboutissants de l’attaque du 19 février au quartier des Musiciens, ces  insurgés ont été transférés à Kinshasa.  

La procédure judiciaire déjà entamée à Kisangani a été suspendue.  

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner