L’ODEP s’inquiète des conséquences du «blocage institutionnel» sur les finances publiques

L’Observatoire de la dépense publique (ODEP) exprime sa «préoccupation» face à la «dégradation du blocage institutionnel» qui, selon l’organisation, a un impact perceptible sur la gestion des finances publiques. L’ODEP note, dans un communiqué publié ce jeudi 1er avril, qu’aucun conseil de ministres ne s’est tenu depuis 4 mois ; alors que le gouvernement est démissionnaire.

Pour l’organisation, l’une des conséquences de cette situation politique, c’est la difficulté de mobilisation des recettes publiques.

« La situation se justifie par le fait que les ministres censés mettre en œuvre les mesures d’encadrement de recettes sont démissionnaires», note l’ODEP, qui signale un déficit mensuel de 14 millions de dollars américains (256 millions de dollars de recettes contre 270 millions de dépenses).

L’Observatoire de la dépense publique déplore également que l’Etat prenne en charge « deux Premiers ministres ».

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner